Publicités

Société d’ Histoire de Revel Saint-Ferréol : LES CAHIERS DE L’ HISTOIRE

La ville de Revel n’a été fondée qu’en 1342, c’est-à-dire relativement tard.

A ce jour nous disposons de peu de documents historiques relatifs à l’Antiquité et au Haut-Moyen-Age dans notre région.

Mais les travaux archéologiques de la Société d’Archéologie du Revélois et du Sorézois, de la Société d’ Histoire de Revel Saint-Ferréol ainsi que les études toponymiques nous permettent d’affirmer dès maintenant que la plaine et le site de Revel ont été habités dès le néolithique (la présence à l’époque préhistorique est attestée par plusieurs sites la plupart au paléolithique supérieur – 12 à 35 000 ans, d’autres plus rares en plaine dès le paléolithique ancien -500 000 ans environ).

Les Celtes sont apparus vers – 300 et ont occupé le pays jusqu’alors peuplé d’Aquitains, Ligures et Ibères. Les noms de Vauré (Vabero) et Dreuilhe (Druilla) sont les noms d’établissements gaulois.

En – 120 notre pays est colonisé par les Romains et fait partie de la Provincia  (puis Narbonnaise) avec Narbonne comme capitale.

Les Gaulois Volques et Ruthènes vont très vite se romaniser et s’adonner aux bienfaits d’une civilisation supérieure, la civilisation gallo-romaine qui durera près de dix siècles.

 La plaine de Revel se couvre alors de nombreux domaines ruraux, les villas, dont le plus grand pourrait être la villa ( ou le vicus ?) de Palatius, Palatii villa, origine du nom de Palleville.

A la chute de l’Empire romain le pays est occupé par les Barbares Wisigoths qui fondent Castellum novum de Anis Castelnaudary vers 420 et qui demeureront plus de trois siècles sur nos terres.  

Un moment submergée par l’invasion arabe la « Gothie » (l’actuel Languedoc) est définitivement conquise par la monarchie franque des carolingiens (740).

C’est au cours des très obscurs IXe et Xe siècles que s’implante la féodalité.

Le pays s’articule alors en un réseau de multiples seigneuries, vassales les unes des autres dont les plus importantes sont :

– l’abbaye de Soréze (fondée en 759 par Pépin le Bref)

– la seigneurie de Vaure

– la seigneurie de Dreuilhe et Vaudreuille, Les seigneurs de ces deux dernières étant les vassaux du vicomte d’Albi, Béziers, Carcassonne (dynastie de Trencavel), lui-même vassal du comte de Toulouse, pair de France.

Seule de ces trois seigneuries, celle de Vaudreuille se perpétuera jusqu’à la Révolution et donnera au Roi de France d’éminents serviteurs.

La maison de Vaure sera ruinée probablement au cours de la Croisade des Albigeois (1209-1244).  

Mais la ville de Vaure, émancipée et constituée en Consulat autonome lui survivra encore un siècle avant de venir se fondre dans la grande bastide royale de Revel.

Source : http://www.lauragaispatrimoine.fr/VILLES_ET_VILLAGES/BASTIDE%20DE%20REVEL/REVEL%20AVANT%20REVEL/revelengeneral1000.htm

Publicités
About Le Petit Revelois (228 Articles)
Le premier journal gratuit de Revel (Haute-Garonne)

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :