Publicités

Agriculture & Ruralité : Réunion publique mercredi 12 avril à Revel

Réunion organisée par la « Société Civile » de soutien à François Fillon et le Comité de soutien de Revel, en présence d’Alain Chatillon, Sénateur-Maire de Revel, de Georges Halbedel, Président de la société civile Haute-Garonne « Les agriculteurs avec Fillon » et de Jean-Marie Belin, Responsable départemental (31) de la « Société civile soutien de Fillon », ce mercredi 12 avril à 18h30, salle Claude Nougaro. Thème de la réunion « agriculture et ruralité » Réunion publique Revel

Dans le département de la Haute-Garonne, l’avenir des jeunes agriculteurs est bien incertain. En effet pour l’installation d’un jeune agriculteur, on compte trois départs à la retraite, en moyenne, mais le plus grave est qu’environ 80% des exploitations du département, soit 3/4, ne permet pas de dégager de revenus et d’en vivre.

Les chiffres tirent l’alarme : le secteur de l’agriculture est en crise  !

Comme dans tous les secteurs, les premiers touchés sont les jeunes. En Haute-Garonne, département comptant un peu plus de 6 000 exploitations agricoles, la Chambre d’agriculture dénombre avec regret, seulement à peine cent installations en 2016, de jeunes agriculteurs. En dix ans, ce ne sont pas moins de 20% d’exploitations agricoles, qui ont disparu et autant d’emplois. A l’heure où le sujet de la pénibilité est présent dans tous les programmes, les agriculteurs eux s’interrogent sur l’avenir de leur filière, déjà bien difficile, qui se complique à chaque nouvelle présidentielle, avec des parcours administratif de plus en plus complexe :

  • Dépôt de candidature auprès de la Chambre d’agriculture
  • Le jeune doit élaborer son projet personnel qui sera examiné par la Commission Départementale d’Organisation de l’Agriculture (CDOA), instance présidée par le préfet.
  • Au retour de la commission, les principaux institutionnels valident le projet et donnent accès à la Dotation Jeune Agriculteur, coup de pouce financier pour démarrer l’activité.

Ce parcours pas très apprécié par les jeunes agriculteurs, est rejeté par les deux tiers des jeunes agriculteurs qui s’installent et qui décident de ne pas suivre le parcours tortueux, qu’est celui de la Chambre d’agriculture. A savoir que ce choix peut-être lourd de conséquence financièrement, puisque parmi ceux qui choisissent de contourner le parcours classique, de la Chambre d’agriculture, la moitié ne recevra aucune aide du conseil départemental et ne pourra pas non plus bénéficier de l’aide de la Chambre d’agriculture, qui permet de bénéficier d’un suivi technique et financier.

agriculteurs
Acculés, les agriculteurs n’arrivent plus à se dégager de revenus !

Bac+2, bonne disposition en informatique, en gestion, en commerce, en communication, en publicité…. Aujourd’hui pour être agriculteur, il ne suffit plus d’avoir « La vocation », ni d’aimer la nature, la faune ou la flore. Entre l’envie de vivre de l’agriculture et la réalité du terrain, les chutes peuvent être parfois douloureuses. Malgré l’élévation du niveau de formation des exploitants, l’agriculture est en perte de vitesse. Les prix de vente ne couvrent pas les charges, trois exploitations sur quatre ne dégagent pas de revenu.

A noter  jeudi 13 avril, François Fillon sera au Zénith de Toulouse, pour un gigantesque meeting.

fillon toulouse

Caroline L.

Publicités
About Le Petit Revelois (228 Articles)
Le premier journal gratuit de Revel (Haute-Garonne)

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :