Législatives 2017 Revel : Michel Koehl investit par le parti « Citoyens du Vote Blanc »

Michel Koehl
Michel Koehl, 70 ans, investit par le CVB parti « Citoyens du Vote Blan », pour les législatives de juin 2017
Selon un sondage de fin décembre 2016, 25% des Français se disent prêt à voter blanc à la prochaine élection présidentielle et Michel Koehl, ancien responsable de Douane et secrétaire du « Rugby Club Revelois », Vice-président de la « Caisse de Crédit Mutuel » de Revel et membre du Rotary Club Revel, l’a bien compris, puisqu’il se présente aux législatives de juin 2017, dans la 10ème circonscription de Toulouse, dont fait partie Revel, sous l’investiture du parti du « Citoyens du Vote Blanc » (CVB).

Très investit localement sur Revel, Michel Koehl, est connu et apprécié dans la cité revéloise. Après une longue carrière dans la Douane, il occupera le poste de Vice-président du Crédit Mutel de Revel, tout en s’investissant bénévolement auprès de différentes associations de Revel, tel que le Rugby Club Revelois (RCR) qu’il quittera au poste de secrétaire en 2014 ou du Rotary Club de Revel, dont il est un membre très actif. Aujourd’hui c’est vers la politique que ce passionné de « sa région Lauragaise », souhaite se tourner, mais plutôt que de rejoindre des partis traditionnels dans lesquels ils ne se reconnait pas, Michel Koehl à décidé « d’oser « , en rejoignant le parti des « Citoyens du Vote Blanc ». Fort de son expérience et de sa connaissance du terrain, c’est tout naturellement que Michel Koehl à été investit par ce nouveau parti, qui lui accorde toute sa confiance.

La loi française ne reconnaît pas le vote blanc comme un suffrage exprimé. Conséquence logique, lors de l’élection présidentielle de 2017, le vote blanc ne sera donc pas pris en compte dans le calcul des élections.Le détail de l’étude montre que certaines catégories de la population française sont très favorables à la reconnaissance du vote blanc comme suffrage exprimé :
83% des Français sont favorables à une modification de la loi pour que le vote blanc soit considéré comme un suffrage exprimé à part entière.

Vote blanc, vote nul, abstention : quelles différences ?

Depuis la loi du 21 février 2014, le vote blanc est reconnu aux élections. Mais quels différences entre vote blanc, vote nul, abstention…?

Le vote blanc : Concrètement, les bulletins blancs sont décomptés, séparément, des votes nuls. Toutefois, les votes blancs, reconnus depuis 2014, ne sont toujours pas pris en compte dans le nombre des suffrages exprimés.

Le vote nul : Contrairement au vote blanc, le vote nul correspond à des bulletins déchirés ou annotés. Cela étant interdit, ils ne seront pas pris en compte dans les résultats de l’élection.

L’abstention : C’est le fait de ne pas participer à une élection. Deux raisons à cela: un désintérêt pour la vie publique ou un choix politique actif consistant montrer son désaccord.

Les chiffres de l’abstention en France restent très élevé, notamment pour certains scrutins : L’abstention lors des dernières élections en France (par ordre décroissant)

stephane guyot
Stéphane Guyot, président du parti des « Citoyens du Vote Blanc », n’aura malheureusement pas reçu le nombre de parrainages nécessaires pour les élections présidentielles de 2017

Stéphane Guyot, président du parti  » Les Citoyens du Vote Blanc « 

Lors de l’élection présidentielle de 2017, le vote blanc aura lui aussi son candidat. « Les Citoyens du Vote Blanc »,  présentent en effet un candidat :  Stéphane Guyot. Âgé de 47 ans et fleuriste dans le 12ème arrondissement de Paris, Stéphane Guyot veut être le candidat du « ras-le-bol à l’égard des partis politiques ».Et ne pensez pas qu’il pourrait s’agir d’une blague, car a l’instar de l’humoriste Coluche, dans les années 80, selon une étude de l’Ifop, plus de 10% des Français seraient prêts à voter pour lui au premier tour de la présidentielle.

Interloqué par l’abstention massive des élections régionales de 2010, il décide, de créer le »parti du Vote Blanc ». Sur les réseaux sociaux, l’idée fait son chemin et de nombreux groupes et comité voient le jour. il se dit « conscient que les gens en ont marre, qu’ils préfèrent s’abstenir ou votent par défaut et malheureusement parfois de voter pour des partis d’extrêmes »   »

 » 11 candidats. C’est le seul chiffre que retiennent les médias alors que celui qu’il faut retenir c’est 14.296. Ce chiffre correspond au nombre de parrainages reçus au Conseil Constitutionnel. Sur les 44.000 signataires possibles, cela représente 70% d’abstention chez les élus.
Bel exemple de civisme !
En refusant de parrainer un candidat, quel qu’il soit, les élus se sont rendus coupables de non-assistance à démocratie en danger. Il est grand temps que ces pratiques changent et ce changement ne pourra venir que de nous !  » C’est le message qu’à publier le président du parti, sur les réseaux sociaux, ce lundi 20 mars 2017. « 

CL

Publicités

Une réflexion sur “Législatives 2017 Revel : Michel Koehl investit par le parti « Citoyens du Vote Blanc »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s