Publicités

La Star anglo-saxonne Hazel O’Connor : J’aime Sorèze !

Suite au formidable triomphe, lors de sa dernière tournée au Royaume-Uni, Hazel O’Connor, chanteuse anglaise mondialement connue, avait arrété l’an dernier une à « domicile », puisque cette femme passionnée d’histoire, s’est installée à Sorèze, il y a presque dix ans. C’est donc en octobre 2016, qu’elle s’est produite sur les planches du Théâtre de l’Abbaye Ecole de Sorèze, pour le plus grand bonheur de ses fans français.

En effet, cette hyperactive, fan de bricolage, de karaté et d’histoires s’est installée il y a bientôt 10 ans dans le joli village de Sorèze.

hazel-oconnor-star-mondialement-connue

Hazel O’Connor, star anglo-saxonne, vit à Sorèze depuis 10 ans.

« J’ai découvert ce village, lors d’un Road Trip avec ma mère. Je souhaitais me poser un peu, chez des « cousins éloignés ». Très attirée par l’histoire de la région, notamment Cathares, je suis allée à la visite de différents endroits. J’ai ainsi découvert Revel qui est une ville très Cosmopolite, ouverte et multi-couleurs, mais surtout mon village d’adoption : Sorèze, où, à chaque détour d’une rue, l’on découvre une merveille, explique avec son petit accent British, la chanteuse.

Actrice, chanteuse, auteur, compositrice, née en 1955, elle n’aura pas eu une carrière voguant sur un long fleuve tranquille. Malgré différents soucis de santé et financiers, elle a su trouver la force en elle, de poursuivre malgré tout sa passion. Après avoir rapidement quitté sa famille, très jeune, elle enchainera les voyages dans le monde entier, D’Amsterdam, au Japon, en passant par la France, Beyrouth, le Maroc, elle aura également sillonné l’Afrique noire et le Sahara, avant de venir poser ses bagages, dans une petite maison atypique de Sorèze.
Elle décrocha son premier rôle au cinéma à l’âge de vingt ans dans « Girls come first » mais devint véritablement une vedette confirmée, en pleine vague punk des années 1980, grâce au film, Breaking Glass, de Brian Gibson, producteur des Sex Pistols, duquel sont extraits les tubes “Eighth Day” et « Will you”.
« Les gens s’imaginent que dès qu’on est célèbre, on est aussi riche. Mais c’est faux, aux débuts, je devais payer mes propres transports. Cela pouvait donner des situations cocasses, lors de dédicaces, où des milliers de fans, tentaient de me toucher et me parler et où quelques heures plus tard, une fois la rue vide, je devais rentrer en métro, seule…» se souvient Hazel.
Aujourd’hui, elle se découvre comédienne et depuis deux ans, foule les planches des théâtres. Passionnée par ce nouvel art, où elle apprend le français phonétiquement, pour jouer, elle ne regrette surtout rien de sa vie passée : « Aujourd’hui, j’apprécie véritablement ma tournée, car j’aime la musique, j’aime jouer et partager ces instants avec mon public, mais je ne veux plus des conséquences qui vont avec la célébrité et la notoriété. Cette vie plus discrète me convient parfaitement. Voyager de manière inconnue, permet de pouvoir aller à la rencontre des gens. 

Caroline Lizée

Publicités
About Le Petit Revelois (228 Articles)
Le premier journal gratuit de Revel (Haute-Garonne)

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :