Paroisse de Revel : Son idée révolutionne la messe

Non ce n’est pas Batman et sa batmobile noire qui volent au secours des paroissiens de Revel-Caraman, mais l’Abbé Sébastien Vauvilliers au volant de son Taxi-Messe.
Nommé depuis mai 2015 a la tête du secteur paroissial Revel-Caraman, le Père Sébastien Vauvillier, 42 ans, n’a pas eu de difficultés à se faire apprécier par ses paroissiens. Il faut dire que depuis son arrivée, il a fait avancer pas mal de projets, comme la mise en place d’un TAXI MESSE, permettant à tous ses fidèles d’assister aux messes, mais pas besoin d’application mobile de type Uber mais tout simplement un numéro de téléphone a composé.
Le Père Sébastien Vauvillier garant de 45 clochers, pour une étendue de 40 kilomètres souhaitait que tous ces fidèles, même les plus éloignés puissent assister aux offices. « Chaque catholique doit pouvoir se rendre à la messe du dimanche », explique ce prêtre de 42 ans. « J’ai donc réfléchi à la façon dont je pouvais rassembler mon troupeau », ajoute-t-il. Un début de projet similaire avait déjà été mis en place dans sa précédente paroisse, notamment pour l’organiste aveugle. À l’époque, le prêtre faisait appel à un taxi, pour qu’elle puisse se déplacer, mais rapidement, il a fallu se rendre à l’évidence : cela engendrait trop de frais. Un service de transport étendu aux paroissiens, avait alors été mis en place par l’équipe du Presbytère.

De là est née l’idée du Taxi-Messe !

Matériellement, c’est le propre véhicule de neuf places du Père Vauvillier, conduit par Timothée, venu rejoindre le presbytère l’an passé, qui fait la navette chaque dimanche et jour de messe. Ce jeune salarié de la paroisse, a pour mission de conduire ce Taxi-messe, allant ainsi récupérer chaque fidèle, qui en fait la demande, sur une étendue de 40 km, Baptisé Taxi-Messe, ce service est totalement gratuit, évidemment. Toutefois, les utilisateurs peuvent contribuer financièrement,s’ils le souhaitent, afin de pérenniser cette offre faite par l’Abbé Sébastien.

Pour la messe oui, mais pas que !

le-pere-sebastien-reinvente-uber-avec-son-taxi-messe
Le père Sébastien s’occupe de la très vaste paroisse Revel-Caraman / Photo Caroline Lizée

Au-delà des personnes âgées, sans permis ou handicapées pouvant difficilement se déplacer, ce service sera étendu aux enfants suivant le catéchèse « Les familles sont très prises professionnellement. Les parents travaillent et n’ont pas toujours la possibilité de conduire leurs enfants aux réunions. Le partage, l’entraide, ce sont là des valeurs qui doivent être communes à tous », explique le Père Sébastien Vauvillier.

De l’entraide dans une société individualiste

Le service prend doucement ses marques et si les appels venaient à s’accroitre, le Père sait qu’il peut compter sur ces paroissiens qui pour certains ont déjà fait savoir qu’ils seraient disponibles pour assurer des navettes supplémentaires. « L’objectif est d’aider la communauté chrétienne à se rassembler, malgré la distance et ne pas suivre l’exemple d’une société de plus en plus individualiste résume le Père Sébastien Vauvillier. « Il y a encore du travail, les gens ont certaines réticences. Ils ont le sentiment de déranger ou d’être redevable », explique-t-il. Le prêtre est cependant plein de confiance pour la continuité de son Taxi-Messe. « J’espère surtout être utile à ceux qui en ont besoin. » Conclus, ce prêtre énergique et moderne

Qu’en pense les paroissiens ?

  • « Je n’ai jamais eu le permis et depuis que mon époux est décédé, cela devenait très compliqué de pouvoir assister aux messes », explique Marie. « Pour le moment, je ne l’utilise que très rarement, car j’ai encore ma fille pour me conduire, mais au moins je sais que si j’en ai besoin, je ne suis plus seule. »
  • « Je ne vis pas à Revel et les messes dans notre église sont de moins en moins fréquentes, explique un autre paroissien de 82 ans. Cette solution est bien commode pour les personnes de notre âge. À notre âge, il n’est pas aisé de prendre la route, particulièrement la nuit ou les soirs d’hivers. Le conducteur nous attend à la sortie de la messe et c’est vraiment pratique. »

Lucienne se fait conduire aux messes du soir comme celle de Saint Férréol. Elle attend avec impatience que son « chauffeur » vienne la récupérer et elle tient à arriver à l’heure « Au moins je suis sûre d’être là avant le début de l’office. »
Pour d’autres, ce Taxi-Messe est une solution idéale pour conduire et ramener leurs enfants du catéchisme : je travaille tard le soir et parfois même les week-ends, explique cette mère de 3 enfants, de 40 ans. Je ne suis pas toujours disponible pour conduire mes enfants au catéchisme. Cette solution est une vraie bouffée d’oxygène pour nous. »

Caroline Lizée


Contact: «Taxi-Messe» de l’ensemble paroissial de Revel-Caraman (Haute-Garonne). 06 76 83 76 10.

 De la fiction à la réalité

La mise en place de ce Taxi-Messe, rappellera peut-être à certain fan du Journal humoristique « Groland » La vidéo fictive, mettant en scène un curé forcé de rendre visite à ses nombreuses paroisses dispersées en campagne, au volant d’un bolide de course. De la fiction est née la réalité, car il faut une bonne dose d’imagination et d’organisation pour pouvoir venir en aide à tous ceux qui en ont besoin, sur un tel territoire.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s