Publicités

Pénurie d’Electricité à Revel

Plus de 500 foyers à l’ouest de Revel, ont été privés d’électricité durant une grande partie de la journée de ce Mardi 17 janvier, y compris les entreprises situées dans la Zone Industrielle de la Pomme.

Les causes de ces coupures ? Un incident sur la ligne électrique alimentant l’ouest de la ville de Revel. Les familles présentes à leur domicile, ont dû vivre une journée à 5°C, sans électricité et donc sans chauffage. Idem dans les locaux des entreprises de cette zone de Revel, qui n’ont pour la plupart pas pu travailler, les conditions n’étant pas réunies, sans électricité.

edf« L’incident est intervenu à 4h13 et a touché 999 clients », selon le témoignage
d’Hélène Blanc, d’Enedis à « La Depêche ». Dès 6 heures du matin, l’ensemble des clients ont été repris et réalimentés automatiquement grâce au système de bouclage du réseau électrique». Ce système de secours permet de réalimenter les clients en attendant de localiser la zone du défaut et identifier la panne pour la réparer.

«En cette période de grand froid, et les activités reprenant dès la matinée, la ligne électrique de secours s’est rapidement retrouvée en surcharge électrique, explique Hélène Blanc. Enedis a pu maintenir l’alimentation électrique pour 45% des clients concernés par la panne seulement, les autres se sont retrouvés de nouveau sans électricité à partir de 8 heures».

La «zone de défaut» a été localisée à 13 heures et les techniciens ont ensuite identifié l’origine de la panne et la réparation a commencée vers 15 heures. Le retour à la normale a été signalé aux alentours de 19 heures.

Si on ne peut parler de problème récurrent, cet hiver très rigoureux accumule les coupures d’électricité sur Revel, puisque le 31 décembre au soir, une bonne partie des Revélois ont dû réveillonner à la bougie, y compris dans les bars ouverts ce soir là, qui malgré la pénombre ont fait preuve d’originalité pour animer la soirée des clients présents.

Électricité : les mesures prévues en cas de pénurie cet hiver

EDF  a prévu des moyens supplémentaire pour faire face à la pénurie d’énergie. En octobre, la France a dû importer beaucoup plus de courant que d’habitude, en grande partie à cause de l’arrêt de plusieurs centrales nucléaires. En cas de grand froid, des mesures exceptionnelles devront être mises en place. Les importations d’électricité ont augmenté le mois dernier de 40% par rapport à l’an dernier et les exportations ont baissé de 89% d’après un bilan mensuel publié ce lundi par RTE, filiale d’EDF qui gère le réseau de lignes à haute tension.

La cause de cette pénurie d’électricité ?  La faible disponibilité du parc nucléaire, historiquement bas, puisque plusieurs réacteurs sont à l’arrêt à ce jour.

Le gestionnaire des lignes à haute tension reste toutefois particulièrement vigilant, malgré le communiqué du RTE qui se veut rassurant en assurant que l’alimentation que l’alimentation électrique sera assurée cet hiver.

En cas de vague de froid (de 1 à 3 degrés en dessous des normales de saison durant au minimum trois jours), alors des mesures exceptionnelles, sont prévues.

● Une «alerte citoyen» sur vos téléphones

Le 5 décembre, le gestionnaire du réseau d’électricité va lancer un dispositif d’alerte baptisé Ecomix. La veille  de la coupure, aux alentours de 18h, les consommateurs recevront sur leurs moyens de communication, une alerte, assortis de conseils pratiques pour réduire la consommation d’électricité entre 8h et 13h et entre 18h et 20h, des créneaux horaires particulièrement sollicités. Des conseils simples, comme penser à éteindre la lumière dans les pièces inoccupées, débrancher ses chargeurs sans appareils électriques, éteindre les appareils en veille, ou encore reporter l’utilisation de sa machine à laver le linge ou de son lave-vaisselle, seront rappelés.

 

● Coupure de courant de sites industriels

Autre mesure exceptionnelle envisagée par RTE: interrompre instantanément l’approvisionnement en courant de 21 sites industriels volontaires et répertoriés comme gros consommateurs d’électricité. Selon les accords passés entre RTE et ces sites, la coupure peut durer de 15 minutes à plusieurs heures. La filiale d’EDF estime économiser ainsi 1500 mégawatts, soit l’équivalent de la production de 1,5 réacteur nucléaire.

● Une baisse de tension

Si nécessaire, RTE pourrait ensuite baisser la tension du réseau de 5% pendant 2 à 3 heures. Concrètement, cela réduirait la performance des appareils électriques. À l’échelle du pays, c’est l’équivalent de la consommation en électricité du Grand Paris et cela correspond à la production de 4 réacteurs nucléaires, soit une économie de 4000 mégawatts.

● Des coupures de courant momentanées

Ultime recours, le «délestage». Si malgré les premières mesures, l’énergie baisse,  RTE sera amener à couper le courant dans certaines régions, de manière ponctuelle. Pour limiter la gêne, ces interruptions pourraient intervenir deux heures maximum dans certaines localités et jamais deux fois au même endroit. Ce sont les distributeurs d’électricité, comme Enedis (ex-ERDF) qui organisent ce délestage, en évitant bien sûr de couper le courant des clients prioritaires comme les hôpitaux.

Caroline Lizée

Publicités
About Le Petit Revelois (228 Articles)
Le premier journal gratuit de Revel (Haute-Garonne)

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :